Loi entretien climatisation : l’interdiction des vieux fluides frigorigènes

Les fluides frigorigènes sont très utiles, mais certains ont un impact néfaste sur l’environnement. En raison de l’urgence climatique, la France a mis en place un plan d’interdiction qui bannit petit à petit les vieux fluides frigorigènes. Certains sont déjà illégaux, d’autres le seront en 2020, en 2025 ou en 2030.

Que dit la loi entretien climatisation ?

Les nouvelles dispositions de la loi entretien climatisation sont pilotées à l’échelon européen. La réglementation en la matière favorise les fluides frigorigènes à faible potentiel de réchauffement planétaire (PRP). Afin de concilier autant que possible économie et écologie, une interdiction progressive des réfrigérants à PRP élevé a été mise en place. Ce sont bien entendu les plus nocifs qui sont éliminés les premiers. Les CFC ont été les premiers concernés, ils sont d’ores et déjà bannis des climatisations neuves.

L’année prochaine, ce sera au tour des réfrigérants de type R 422, R 507 d’être éliminés des nouveaux systèmes de climatisation. Ils correspondent à des fluides frigorigènes affichant un PRP supérieur à 2.500.

Dépannage climatisation : que se passe-t-il en cas d'utilisation d'un vieux fluide interdit ?

La loi entretien climatisation est claire à ce sujet : il est strictement interdit à un frigoriste d’intervenir sur un appareil qui utilise un fluide frigorigène interdit. Toute climatisation qui utilise un vieux fluide frigorigène et qui ne fonctionne plus en l’état doit donc être remplacée par un système qui recourt à l’un des fluides autorisés.

Pour une utilisation à long terme de sa climatisation, il est donc conseillé de prendre en compte le fluide frigorigène d’une nouvelle installation afin de s’assurer qu’une éventuelle réparation sera possible dans 5 ou 10 ans. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Homestia, spécialiste de l’entretien et dépannage climatisation à Angers.

Autres actualités